Les circonstances de ces Championnats du Monde Gran Fondo UCI 2021 ont pour la première fois été extrêmes avec de la pluie, de la brume et des températures froides, ce qui était particulièrement difficile car les coureurs devaient également effectuer une longue descente à mi-chemin.

La course a commencé en quatre vagues avec un groupe de 5 luttant pour les titres mondiaux dans la première vague et a finalement obtenu un podium italien complet en M19-34 avec Ivan Martinelli vainqueur devant son coéquipier Ettore Carlini et Fabio Cini.

L’ancien coureur professionnel Johnny Hoogerland a remporté l’or dans la catégorie d’âge M35-39 au sommet de la montagne Jahorina devant un autre ancien champion du monde Matej Lovse et le français Clement Mahe.

Le titre en M40-44 était pour le Tchèque Pavel Gonda devant le Japonais Takaoka et le Slovène Dean Bratus.

Igor Kopse est revenu au plus haut niveau avec un autre titre mondial dans le M45-49, battant le français David Devecchi et le letton Girts Vevers. L’Italien Nicola Loda a battu le multiple champion du monde de contre-la-montre et de granfondo Bruce Bird après une arrivée serrée avec l’Allemand Michael Schaeffer complétant le podium.

Le Français Andrew Pendery a finalement remporté la dernière médaille d’or masculine de la journée en remportant sa catégorie d’âge M55-59 devant le Norvégien Jorn Fjeldavlie et l’Espagnol Javier Santamaria Blesa.

Les femmes qui ont commencé toutes ensemble dans la dernière vague ont vu une course tactique au début avec trois dames prenant la tête dans le premier tour avant la descente avec enfin la Polonaise Kamila Wojcikiewicz devançant les Slovènes Katarina Novak et l’ancienne championne du monde Laura Simenc au sommet de la montagne.

La Polonaise Alina Mylka a vraiment dû aller jusqu’au bout à cause du froid pour remporter l’or en F35-39 en battant la Slovène Petra Pasar et la Hongroise Etelka Matuz.

La Suédoise Sara Hedberg a fait une place de mieux que dans son contre-la-montre en remportant l’or pour la Suède en F40-44 devant Stéfanie Gros de France et Lara Newell de Grande-Bretagne.

Esta Bovill du Canada a été la plus forte du groupe d’âge F45-49 pour remporter la dernière médaille d’or de la journée devant Michela Gorini d’Italie et Claire Thomas de Belgique.

Après quelques années avec des championnats du monde sous des températures chaudes, ces championnats du monde restent dans les mémoires pour le froid extrême et l’humidité, mais aussi comme les premiers championnats du monde après la pandémie de Covid qui ont malheureusement entraîné moins de participants par rapport aux éditions précédentes, principalement en raison de la restrictions de voyage, les nombreuses qualifications annulées et la peur de voyager pour beaucoup de participants.

Nous vous souhaitons tous la bienvenue à nouveau dans les prochaines UCI Gran Fondo World Series (le calendrier sera annoncé cette semaine) et les Championnats du Monde UCI Gran Fondo 2022 en septembre à Trente (Italie).